Ni le Code du travail, ni la Loi ne prévoit l’abandon de poste. C’est l’usage et la jurisprudence qui donnent un cadre à cette pratique. Hormis un cas de force majeur, le salarié cherche souvent par ce biais, à bénéficier du chômage. L’employeur doit alors suivre la procédure afin de se prémunir d’un éventuel contentieux.